Ordinateur portable du MIT Media Lab

L’ordinateur portable du MIT Media Lab est un projet de recherche du MIT Media Lab ayant pour but de développer un ordinateur portable peu cher (à 100 USD), pour permettre à chaque enfant dans le monde l’accès à la connaissance et aux formes modernes d’éducation. Ce projet est développé par l’organisation One Laptop Per Child (un portable par enfant) [1].OLPC

Les ordinateurs ne sont pas une priorité

Selon le wiki anglais de l’OLPC :

« Il doit être mentionné qu’une critique commune du projet est de dire : « Les gens pauvres ont besoin de nourriture et de logements, pas d’ordinateurs portables. » Ce commentaire, souvent, est ignorant des conditions dans lesquelles se trouvent les pays en voie de développement de par le monde. Bien qu’il soit vrai qu’il y est beaucoup de personne dans le monde qui ont manifestement besoin de nourriture et de logements, il y en a aussi des multitudes qui vivent à la campagne ou dans les banlieues urbaines et qui eux, ont à manger en abondance et peuvent s’abriter raisonnablement. Ce que ces gens n’ont pas, c’est un moyen décent d’accéder à une bonne éducation. » [1]

Impact environnemental

Le projet a reçu également des critiques concernant l’impact sur la santé et sur l’environnement notamment à cause des composants utilisés lors de la fabrication de ces ordinateurs [4]. Compte tenu du fait que le projet aurait un impact écologique non négligeable, l’OLPC a fait valoir qu’ils utiliseront autant de matériaux écologiques qu’ils pourront ; et que les portables et tous les accessoires seront compatibles avec la RoHS. Les ordinateurs portables utiliseront également moins d’énergie comparativement aux portables disponibles aujourd’hui (2006), réduisant par la même leur impact destructeur sur l’environnement. [2].

Texte disponible sous GNU Free Documentation License.

Open Money : Solution de crédit instantané libre

Open Money est un projet de logiciel libre de paiement et de crédit instantané.

L’industrie informatique voit le commerce électronique, ou e-commerce, comme un moyen de faire du E-business. C’est l’utilisation dans de nombreuses activitées de moyens électroniques pour réaliser des affaires. Ce moyen se développe de plus en plus et deviendra prochainement un des secteur majeur de l’économie. Selon Forrester Research, le commerce électronique à généré quelques 12,2 milliards de dollars de vente annuel au Etats-Unis en 2003.

Les progrès technologiques liés à l’informatique et à Internet sont à la base du développement de la « société de l’Information », qui succède à la société industrielle. Bien que cette nouvelle forme de société soit à la source d’une forte croissance économique, elle a également mis en place de nouvelles formes d’exclusion que l’on rassemble sous le nom de fracture numérique.

Open Money se veut une alternatives libre aux logiciels de e-commerce propriétaires actuels (Ebay, Paypal). Un logiciel libre est un logiciel tel que toute personne qui en possède une copie a le droit de l’utiliser, de l’étudier, de le modifier et de le redistribuer. Ce droit est donné par une licence libre, Licence publique générale GNU.

Recrutement

Dans le cadre du développement d’une solution de crédit et paiement en ligne open source, nous recherchons un stagiaire ayant des bases en PHP et qui soit intéressé par le e-commerce.

Vous travaillerez avec une communauté de développeurs, et verrez comment elle gagne de l’argent avec des logiciels libres.

Connaissances souhaitées :

*Finances

*Informatique
oXML
oJavascript
oMysql
oPHP
oXHTML

Qualitées recherchées:

*intérêt pour les logiciels libres
*savoir travailler en équipe

Disponibilité : ASAP

Contrat : Stage

Création de poste : oui

Rémunération : En fonction du profil

Région : Ile de France

Télécharger la maquette

Contact : Envoyez votre CV + Lettre de motivation + Travaux

Sudo

sudo (superuser do) est une commande dans Unix, Linux et dans d’autres systèmes d’exploitations permet à un administrateur système de donner à un utilisateur (ou un groupe d’utilisateurs) la possibilité d’exécuter une ou toutes les commandes en tant que superutilisateur, tout en gardant une trace des commandes tapées et des arguments. Il est actuellement maintenu par Todd C. Miller, un programmeur d’OpenBSD.

Utilisation

sudo s’utilise de la manière suivante :

$ sudo <commande>

Liens Externes

(en) La page officielle de Sudo

(fr) Sudo sur doc.ubuntu-fr.org

Texte disponible sous GNU Free Documentation License.

Publié dans Informatique, Wikipédia. Commentaires fermés sur Sudo

Scintilla

Scintilla est un composant d'édition de code open source. La plus connue des dérivées de Scintilla est SciTE, un éditeur de texte graphique qui supporte la navigation entre les fichiers à l'aide d'onglets, ou encore l'exécution de programmes simples.

Spécifications

Scintilla a beaucoup de fonctionnalités pour rendre l'édition de code plus facile avec par exemple la coloration syntaxique de la source. La méthode de coloration permet l'utilisation de différents couleurs, styles et couleurs d'arrières plans. Le numéro de ligne dans la marge, autant que les marqueurs de ligne tel que les point d'arrêts qui arrête l'exécution du débogueur. D'autres composants peuvent être utilisés tel que l'autocomplétion et le Repliage qui permet à l'utilisateur de révéler ou cacher des blocks de textes.

Possiblitées futures

SinkWorld est un projet qui a pour but de changer le coeur de Scintilla en le rendant plus flexible, robuste et plus puissant et capable de tourner sur les machines virtuelles .NET et Java. La portabilité est ce qui a demandé le plus de travil et dont les changements sont les plus visible[1]. les résultat du projet Sinkworld seront disponible dans plus d'une licence. Certaines parties du code seront dans le domaine public pour encourager une large diffusion.

Projets utilisant Scintilla

La liste exaustive est sur la page correspondante [2]

Liens externes

Texte disponible sous GNU Free Documentation License.

MonoDevelop

MonoDevelop est une IDE libre de GNOME initialement conçu pour C# et les autres langages .NET. Il a été initialement un portage de SharpDevelop sous GTK+, mais il a évolué de bien des manières depuis son portage. MonoDevelop fait partie du projet Mono.

Nouveautés

A partir de la version 0.11, MonoDevelop gère mieux la génération de code pour GtkFrame, Gtk.Expander, Gtk.Scale, Gtk.Scrollbar, Gtk.Button. Il est maintenant possible de sauvegarder les préférences de la solution dans le répertoire de la solution[1].

MonoDevelop.png
Complétion de Code

Avec l'ensemble des frameworks .NET et Gtk+, cela peut être un défi à relever que de mémoriser toutes les classes, les méthodes, ou les propriétés qui sont à disposition. MonoDevelop utlise une complétion de code intelligente qui essaye de compléter ce que l'utilisateur est en train de taper.

Gestion des Classes

MonoDevelop comprend un visualiseur de classe qui permet de lister les classes du projet en cours, des méthodes, et des propriétés. Dès qu'un bout de code est ajouté au projet, il est automatiquement ajouté au visualiseur de classe, même s'il y a des espaces, des méthodes ou des variables.

Aide Intuitive

MonoDevelop intègre les documentations de .NET et de Gtk+ ainsi que des projects préconstruits pour Gnome ce qui facilite la prise en main lors du démarrage en mode console.

Environnement Graphique

MonoDevelop a une GUI Gtk+ intégré que le concepteur du projet a nommé Stetic.

Liens

Texte disponible sous GNU Free Documentation License.

Metacity

MetacityMetacity est le Gestionnaire de fenêtres par défaut de l’Environnement graphique GNOME. Son développement a été initialement débuté par Havoc Pennington et a été publié sous GNU General Public License.

Metacity est contenu dans GTK+, ce qui le rend compatible avec d’autres applications GTK+ .

Sommaire

* 1 Philosophie
* 2 Thèmes
* 3 Controverse
* 4 Liens externes
Philosophie

Metacity est axé sur la simplicité et l’aspect pratique plutôt que les nouveautés ou les astuces.
Thèmes

Malgrès le manque de documentation pour le développement des thèmes, beaucoup de thèmes nt été écrit pour Metacity. Un nombre impressionnant d’entre eux sont disponible sur le site d’art de GNOME, art.gnome.org. Le plus populaire est Clearlooks, qui a été le thèle par défaut de GNOME depuis la version 2.12.
Controverse

Metacity se distingue des précédents choix pour la place du gestionnaire de fenêtre GNOME par le peu d’options de configuration et son introduction controversé. Ceux qui sont en faveur de Metacity disent les nouveaux utlisateurs d’ordinateurs n’ont pas besoin d’une immense configurabilité de matière de gestion de fenêtre et d’éclaircissement. Havoc Pennington a écrit un essai expliquant pourquoi il a écrit Metacity et simplifié le bureau GNOME [1]. Les critiques disent que Metacity a sacrifié la flexibilité et le contrôle générallement associé avec les applications Unix. Ils perçoivent que le manque de flexibilité a mené aux développement de nombreux extentions comme devilspie et Brightside.
Liens externes

* Téléchargement Metacity
* Thèmes Metacity

Texte disponible sous GNU Free Documentation License.

Piphilologie

Pi.pngMa définition de Piphilologie : Création et utilisation de mnémotechniques pour retenir la constante Pi. Comme par exemple, un poème en français. Le nombre de lettres de chaque mot correspond à une décimale.

Et donc, voici mon programme que j'ai publié sur le réseau codes sources :

http://www.csharpfr.com/codes/PIPHILOLOGIE_36800.aspx 

J'ai utilisé SharpDevelop, un environnement de développement open source et je me suis aidé de l'article de wikipédia sur Pi et de la version anglaise concernant ce sujet.