Freenet

logo freenet

Freenet est un réseau informatique anonyme et décentralisé bâti au dessus d’Internet visant à permettre une liberté d’expression et d’information totale profitant de la sécurité de l’anonymat. Sa nature permet donc à chacun de lire et de publier du contenu. Il offre la plupart des services actuels d’Internet (email, téléchargement, web, etc.)

Les informations de Freenet sont stockées dans chacun des ordinateurs du réseau. L’espace alloué par le nœud sert à stocker des fragments de données du réseau encryptées dans un cache local, dont l’utilisateur ne connaît pas le contenu. Pour récupérer une information, identifiée par une clé unique, l’ordinateur client demande à d’autres ordinateurs du réseau la clé en question. Ceux-ci peuvent la renvoyer ou, s’ils ne l’ont pas dans leur cache, peuvent la demander à leur tour à d’autres nœuds, la limite de profondeur de la requête étant géré par un maximum : le HTL (Hops To Live, à 25 par défaut). Ainsi, un ordinateur qui demande ou envoie un contenu ne se révèle pas, car il peut avoir initié l’envoi ou la demande d’envoi, ou l’avoir simplement relayée. De plus, les protocoles chiffrés et sécurisés de communication utilisés par Freenet interdisent toute interception non autorisée du contenu des transferts.

Notons également qu’un ordinateur qui fait transiter une information peut en garder une copie dans son cache. Ainsi, les données les plus demandées sont présentes dans plus d’ordinateurs et sont plus faciles à obtenir (on peut même parler de déplacement dynamique des données sur le réseau en fonction de la demande), tandis que les données jamais demandées sont peu à peu remplacées par d’autres et disparaissent du réseau après un délai indéterminé. L’ajout de données au réseau passe par leur inclusion au cache local, et par leur envoi vers d’autres machines pour forcer l’inclusion. Cette conception du stockage et du transfert de l’information garantit sa conservation en fonction de la demande, et permet à quiconque d’héberger quoi que ce soit, à condition qu’il soit téléchargé de temps à autre. Il est également impossible de supprimer ou de censurer une information. C’est pour cela que le réseau est parfois utilisé pour diffuser des données illégales et plus ou moins douteuses.

De plus, la conception décentralisée du réseau interdit à quiconque (et même à ses concepteurs) de stopper son fonctionnement. Le seul aspect centralisé du réseau, outre la diffusion des programmes permettant d’y accéder, est la diffusion d’un index de nœuds permanents (nécessaire au premier démarrage uniquement) servant de point de départ à l’intégration d’une machine dans le réseau. Ce concept fait qu’un nœud est de plus en plus rapide au fil du temps, car il apprend à identifier les nœuds les plus efficaces pour récupérer une clé. D’ailleurs, les nœuds finissent par se spécialiser dans certains types de clé, afin d’être identifiés comme tels pour accélérer le transfert.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :